Les tablettes gagnent du terrain. Et avec elles de nouveaux usages. Selon un sondage publié sur MacGé, 18 % des possesseurs d’un iPad utilisaient un clavier virtuel autre que celui proposé par Apple de façon native. 82 % des votants affirment avoir décidé de
conserver le clavier d’Apple.  Signe que la technologie de frappe sur l’écran, surprenante au début fait son trou petit à petit.

Avec iOS 11 déjà, Apple a largement amélioré la version iPad de son système de clavier tactile, mais elle n’est pas allée assez loin pour satisfaire tout le monde. Elle ne propose par exemple pas de trackpad avec un vrai curseur, technologie ajouté sur iOS 12 (2 doigts sur le clavier le transforme en trackpad, le saviez-vous ?).

Sous iOS 13, il est désormais possible d’appairer une souris. Une facteur qui change la donne puisque le clavier ainsi secondé retrouve une nouvelle jeunesse.

Le clavier physique a t’il un avenir ?

A l’heure actuelle, il n’existe pas d’alternative crédible au clavier physique. La reconnaissance vocale fonctionne bien mais elle ne répond pas tous les besoins.Pour de la dictée normale la reconnaissance vocale fait un excellent travail, à peu près aussi rapide qu’un très bon dactylographe mais pour un certain nombre de touches de fonctions spécifiques elle ne peut pas se substituer efficacement.

Les pistes d’améliorations sont nombreuses :

  • clavier en réalité augmenté avec des lunettes spécifiques : un clavier inusable et incassable car… virtuel
  • clavier projeté via une diode lumineuse
  • clavier virtuel directement sur l’écran avec retour haptique pour donner le sensation de frappe
  • connexion neuronale encore de l’ordre de la science fiction bien que certains géants du net y travaillent